Table des matières

(Configuration)

 

Défense contre le

2¨ « Multi »

 



 

Résumé des pages 155 à 163 de
Roudinesco, Comment gagner en tournois par paires, Paris (Belfond), 1983
(Roudinesco cite John Collings (champion anglais bien connu en Suisse...) comme à l'origine de l'idée, jusqu'au tableau B inclusivement)


Bottom


Table des matières :


A. Définition
B. Interventions du n° 2
C. Développements
I. Le Contre d'appel
1. Attitude du n° 4, le n° 3 passe
2. Attitude du n° 4, le n° 3 enchérit
3. Attitude du contreur
II. 2©/ª
III. 2SA
1. 2SA immédiat
2. 2SA retardé
D. Interventions du n° 4
I. Immédiatement
1. 2SA
2. Autres
II. Après Passe
E. Imprévus

 



A. Définition

L'ouverture de 2¨ provient soit d'un Deux faible majeur (à géométrie variant suivant le style de la paire), soit d'un tricore fort (4441 17H+), soit d'un Deux fort en mineure, soit enfin d'une main balancée de 22-23H. Elle est ainsi forcing. Le répondant doit l'éclaircir, même avec une main très faible bourrée de Carreaux, s'il ne veut empailler une manche voire un chelem. Il procède, avec une main forte (au moins 13H), par un relais à 2SA (sur quoi 3©/ª pour un Deux faible minimum, 3§/¨ pour un Deux faible maximum à ©/ª), par 2©/ª avec une main moins forte (2ª avec du Cœur puisque tolère 3© !).

Il s'ensuit que le n° 2, même avec du jeu, peut décider de passer pour commencer. La parole lui reviendra.

Il s'ensuit également qu'un Contre d'appel de sa part est sans risques : tandis que, sur une ouverture naturelle, un Surcontre du n° 3 l'obligerait à dégager vers une éventuelle pénalité, ici il pourrait (dans le cas inexistant d'un ouvreur faible et chicane Carreau tenant un Surcontre venant d'une main bourrée de points et de Carreaux), faute de dégagement approprié, tenir !

D'où le tableau suivant :

B. Interventions du n° 2

Par « interventions retardées » (I. R.), l'on entend, ci-après dans le tableau, les quatre cas suivants :

Ouest Nord Est Sud
2¨ Passe 2© Passe
Passe I. R.  
Ouest Nord Est Sud
2¨ Passe 2© Passe
2ª I. R.    
Ouest Nord Est Sud
2¨ Passe 2ª Passe
Passe I. R.    
Ouest Nord Est Sud
2¨ Passe 2ª Passe
3© I. R.    


INTERVENTIONS
IMMÉDIATES
INTERVENTIONS
RETARDÉES
Contre :
  • 12-15H balancé
  • 22H+, forcing de manche
Contre :
  • Punitif
  • 16-18H, balancé
    (sur 2¨–2ª–3©
2SA : 19-21H, balancé
2SA : 16-18H, balancé, arrêt
2©/ª : Contre d'appel
semi-court à ©/ª
Cue-bid :
(3©/ª)
Demande une garde pour
jouer 3SA (mineure affranchie)
3§/¨/©/ª : Naturel, 16-20H
2ª/3§/¨,
3© s/ 2ª,
3ª s/ 3© :
Naturel, moins fort
que l'enchère immédiate
3SA : Bicolore mineur
3SA : Pour jouer
(mineure affranchie)
4§/¨/©/ª : Barrage
4§/¨/©/ª : Long et constructif, plus
fort que l'enchère immédiate

Pièges :
Observons :

C. Développements

I. Le Contre d'appel

1. Attitude du n° 4, le n° 3 passe

Le n° 4 n'est pas tenu de parler : l'ouvreur devra dégager dans sa majeure faible ou entreprendre action avec une main forte. L'on peut donc passer aussi bien avec une main très faible (si le Contre reste il ne donne pas la manche !) qu'avec des jeux plus forts (intention de punir, de rechercher un fit 4-4 dans l'autre majeure ou nécessité de disposer d'un Cue-bid avec un jeu fort).

Une enchère économique montre une longueur intéressante mais dénie espoir de manche.

L'annonce d'une couleur à saut est impérative de manche et n'exclut pas le chelem.

2SA est une proposition naturelle.

L'annonce différée d'une couleur est une proposition limitée. Elle est impérative avec saut. Le Cue-bid est forcing de manche.

2. Attitude du n° 4, le n° 3 enchérit

Mêmes principes que ci-dessus, avec en outre :

3. Attitude du contreur

Sauf sur une enchère encourageante ou impérative du n° 4, le contreur doit ensuite passer s'il est faible, toutefois sans préjudice d'un soutien compétitif.

Toute réintervention libre est naturelle et forcing de manche (Contre = Spoutnik [court dans le dernière couleur nommée] 23DH+, Cue-bid [dernière couleur nommée] = 23DH+, 2SA = 22-23H, 3SA = 24-25H)

II. 2©/ª

Le « contreur » n'a en principe pas plus de deux cartes dans la couleur nommée — et détient quatre cartes dans l'autre majeure ! — et l'on part de l'idée que l'ouvreur est Deux faible dans cette couleur :

Ouest Nord Est Sud
2¨ 2ª Passe 3ª

3ª : Cue-bid informatif classique
Ouest Nord Est Sud
2¨ 2ª Passe 4ª

 4ª :   

« Vous vous êtes trompé. Malgré votre courte à Pique et vos quatre cartes à Cœur, l'ouvreur a six Cœurs et votre partenaire six Piques solides ou autonomes. »


III. 2SA

1. 2SA immédiat

L'on ignore l'ouverture et enchérit comme sur une ouverture de 2SA (mutatis mutandis eu égard à 19-21H !) : Stayman simple, avec Chassé-croisé sur réponse 3¨, (ou Puppet), Texas dès 3¨ et Barons facultatif et forcing à 4SA et 5SA.

2. 2SA retardé

Ici l'intervenant est plus faible et l'on connaît la majeure de l'ouvreur.

En choisissant de ne pas intervenir au premier tour dans une majeure courte, l'intervenant se marque avec deux tripletons, ou plus long, majeurs et oriente le contrat plutôt vers les Sans-Atouts. Le fit 4-4 dans l'autre majeure est maintenant moins intéressant en raison des risques de coupe dans la majeure de l'ouvreur.

D'où le système suivant :

Une couleur au niveau de trois est une faiblesse, un arrêt (sign off), y compris 3§ !

Muni de cinq cartes dans l'autre majeure, le n° 4 peut directement conclure à la manche dans celle-ci  !

Avec des doutes relativement aux gardes, le n° 4 muni de quatre cartes dans l'autre majeure peut procéder par un Cue-bid exploratoire sur lequel l'intervenant : De sorte qu'avec une garde et le complément de manche, le n° 4 ne doit pas cuebidder, malgré quatre cartes dans l'autre majeure, mais conclure à 3SA !

D. Interventions du n° 4

I. Immédiatement

1. 2SA

16-18H, balancé.

Le répondant a produit une réponse plus ou moins négative, si bien qu'il n'est pas utile de prévoir un dégagement à 3§/¨/©/ª. Le n° 2 répond donc (presque !) classiquement à 2SA : Puppet, Texas à 3¨/©, Texas mineurs facultatifs à 3ª/3SA (!), 4§ bicolore mineur et 4¨ naturel constructif.

2. Autres

3SA est bicolore mineur, le reste naturel, c'est-à-dire :

Le Contre d'appel est traité comme précédemment. Il suppose que la couleur nommée par le répondant coïncide avec celle de l'ouvreur, mais celui-ci est obligé de la clarifier immédiatement, en passant ou rectifiant. Dès que cette couleur est connue, le n° 2 dispose de déclarations naturelles (contre punitif, Sans-Atout, couleur) et d'un Cue-bid exploratif (que le n° 4 peut également utiliser ultérieurement).

Si le n° 2 passe sur une rectification, le n° 4 peut réintervenir avec un jeu fort par un nouveau Contre d'appel ou une enchère naturelle.

II. Après passe

Le n° 4 peut réveiller par Contre avec du Cœur sur 2ª, du Pique sur 3©.

E. Imprévus

Finale du World Open Pairs Championship, Biarritz, 1982 :

Ouest Nord Est Adad
2¨ Passe Passe ?
AD
ARV9
V98753
6

Est est long à Carreau et visiblement affublé d'une courte en majeure qui lui fait craindre le contrat dans cette majeure. Il craint encore de dépasser le palier de 2¨.

Adad (13e au DN1 par paires 2009 !) en a déduit que son camp devait être largement majoritaire en point d'honneurs et a... plongé à 3SA !

ª R 8 6 5 3
© D 8 4
¨ 10
§ A V 9 4
ª V 10 9 4 2
© 10 3 2
¨ 4
§ R D 8 5
ª 7
© 7 6 5
¨ A R D 6 2
§ 10 7 3 2
ª A D
© A R V 9
¨ V 9 8 7 5 3
§ 6
3SA + 1 lorsque le flanc n'imagine pas le singleton Trèfle du déclarant et n'ouvre jamais la couleur.

Fidèle à son système, Est aurait dû déclarer 2ª : soit on les joue, soit l'on jouera 3© en vertu de la force globale et des neuf atouts. 2© serait couard.

Sur 2ª Adad aurait produit un Contre d'appel qu'Aujaleu, en nord, aurait transformé avec délectation pour un top sans partage.

Malgré leur double shooting les « planteurs » n'ont rien récolté. Le désastre était annoncé dès 2¨. La paire fera un très honorable treizième rang, Adad-Aujaleu 17e (là où Besse-Catzeflis feront 33es ; sur 40 qualifiés en finale).

Roudinesco observe encore que, avec son Passe, Est aurait pu empailler le grand chelem avec, en face, n'importe laquelle des trois mains suivantes :
A 9 5
A R
V 10 4 3
A R D 4
A 9 5
A 8 4
4
A R D V 5 4
A 9 5 2
A R D V
V 10 4 3
A

Top
mh / juin 2009 Bridge Club de
La Chaux-de-Fonds
Autres
Documents
Fermer  Fermer